AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Journal de bord du Saoirse Sam 5 Déc - 11:03
Journal de bord du Saoirse

Journal de bord du Saoirse







Sous le commandement du capitaine Idakis

Jour 1
L'opération de reprise du vaisseau s'est bien passée. Au petit matin une partie de l'équipage et moi-même nous sommes mis en position autour du port sûr. Les pirates qui avaient massacré l'ancien capitaine et son équipage, hormis moi, étaient pour la plupart endormis ce qui nous a facilité la tâche. Eli' s'est chargée de poser les explosifs accompagnée de mon second. Pendant ce temps, la jedi restante et notre artilleur ont mis hors d'état d'intervenir les gardes. Nàel a fait un prisonnier afin de nous permettre de l'interroger et d'en apprendre plus sur ce groupe qui s'en est pris au Soirse. Nous avons rencontré une certaine résistance au moment de fuir, l'alerte ayant été donnée. Par chance l'explosion provoquée par notre saboteuse a permis d'ensevelir une partie des pirates. Ils avaient coupé la plupart des systèmes du vaisseau qu'il m'a fallu réactiver avant de pouvoir décoller et nous mettre en lieu sûr tandis que le reste de l'équipage tenait tête à notre ennemi pour préserver le vaisseau. Une fois le décollage réussi avec tout le monde à bord, une navette s'est opposée à nous, Dwight l'a pulvérisé. Nous avons ensuite filé au point de rendez-vous pour récupérer les deux derniers membres de ce nouvel équipage. Deux blessés légers ont reçu les soins de notre médecin.

L'espace de vie a été fouillé et saccagé, il nous a fallu tout remettre en ordre avant de pouvoir nous installer puis prendre du repos. Zanda et Woburo, nos pirates informatiques nous ont rejoint plus tard. Le prisonnier a été interrogé. Il n'a accepté de livrer ce qu'il savait que si nous mettions sa famille en sécurité d'abord. Le sujet a fait débat au sein de l'équipage. Les deux derniers arrivants se sont portés volontaires pour se rendre sur place en éclaireurs histoire de s'assurer qu'il ne s'agit pas d'un piège.


Jour 2
Malgré quelques tensions entre certains membres, tout se passe bien. Nos compétences se complètent et j'ai bon espoir de nous voir travailler ensemble. Je suis même très emballée à l'idée de cette nouvelle aventure. C'est un bonheur d'avoir retrouvé le vaisseau. Des questions demeurent tout de même, que cherchaient ces pirates à bord ? Qui sont-ils ? Est-ce qu'ils se sont lancés à notre poursuite ? La vie ici s'organise alors que nous faisons route vers Balmorra. Les premiers rapprochements s'opèrent. J'essaie de découvrir mes nouveaux coéquipiers et de les amener à faire connaissance.

Jour 3
Le groupe prend ses marques, tout le monde semble se plaire à bord. La glace se brise peu à peu. Si je n'étais pas convaincue que vivre entourée de jedis et d'anciens soldats soit aisé, je suis agréablement surprise de voir au contraire que c'est agréable. Il y a bien quelques points de divergences entre les uns et les autres, mais comme j'aime à le rappeler c'est la diversité qui compte à mes yeux. Je suis certaine que nous aurons tous beaucoup à apprendre en nous côtoyant. L'ambiance est plutôt bonne, détendue voir même parfois malicieuse. Le prisonnier se tient tranquille. Nous nous rapprochons de Balmorra alors j'espère que tout s'y passera bien.

Jour 4
Nous avons quelques alertes moteur et dans le système d'aération que je ne m'expliquais pas. J'en ai touché deux mots à Woburo qui a proposé d'aller vérifier si nous n'avions pas « d'invité » à bord. Eli' a mis la main sur deux petites créatures, des gizkas qu'elle a décidé d'adopter. Je suis dépité d'avoir des animaux à bord, surtout ce genre de vermines. La moitié de l'équipage s'est rangée du côté de ces bestioles que je ne peux pas faire exterminer sans passer pour une capitaine cruelle et autoritaire. Je me suis donc faite à l'idée de cohabiter avec ces deux horreurs à condition qu'elles ne se reproduisent pas, qu'elles ne sortent pas de la cabine d'Eli' et qu'elles n'endommagent pas le vaisseau.

Demain au petit jour nous arriverons à destination. Je dois voir mes contacts pour vérifier les informations avant de laisser nos éclaireurs risquer leur peau.


Jour 5
La mise en orbite de Balmorra s'est bien passée. J'ai confié le vaisseau au second avant de descendre retrouver de vieilles connaissances. Ils m'ont confirmé après renseignements que la famille de Liam se trouve bien où il l'a indiqué. Cela n’exclue pas qu'il puisse s'agir d'un piège ou que l'ennemi se rende sur place pour les retrouver lui aussi. La prudence reste donc de mise.

Nàel et deux membres ont profité de notre escale pour régler une affaire sur la planète, concernant la jedi. J'ai cru comprendre qu'il y avait eu de l'animation mais n'ai pas posé de questions. Chacun est libre d'occuper son temps comme il le souhaite en dehors des missions, tant que cela ne nous attire pas d'ennuis. J'ai assez confiance en Dwight pour s'en assurer. C'est une des personnes en qui j'ai le plus confiance sur le Saoirse, il faut dire que j'ai un peu échangé avec lui. Il a l'air d'avoir la tête sur les épaules et de vouloir œuvrer pour le bien de l'équipage.

Nos éclaireurs ont ramené la famille du prisonnier sans trop de difficultés. Sa femme a l'air d'être une bonne personne. Elle l'a incité à nous aider. Il a donc coopéré et nous a indiqué le nom de son gang de pirates. Il semble que ce soit un groupe assez vaste et organisé, une menace à prendre très au sérieux. Je n'en doutais déjà pas après les avoir vu massacrer mon équipage et m'être faite moi même tirer dessus. J'ai eu de la chance d'en réchapper. Par contre nous ne savons toujours pas ce qu'ils cherchaient à bord ni ce qui les relie au Saoirse. Je suppose que c'est en lien avec l'ancien capitaine qui trempait dans des affaires pas très claires.

Jour 6
Nous avons confié la famille de Liam et Fehy à l'association connue par Aleck sur Coruscant. Ils vont se charger de leur fournir une nouvelle identité et les aider à se construire une nouvelle vie. J'ai ensuite mis le cap vers Nar Shaddaa où je dois rencontrer un contact pour une mission. J'en ai profité pour laisser quartier libre à tout le monde pour la soirée, histoire qu'ils se défoulent après ces journées passées à voyager. Un équipage heureux est un équipage plus soudé et efficace en mission ! Nous en aurons très vite besoin.
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 25/11/2015
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://saoirse.jeuxvideoforum.com
MessageSujet: Re: Journal de bord du Saoirse Sam 12 Déc - 10:57
Journal de bord du Saoirse

Journal de bord du Saoirse





Sous le commandement du capitaine Idakis

Jour 7
Mon contact républicain nous envoie récupérer un de leurs agents infiltré auprès d'un gang local qui donne dans le vol et le sabotage industriel. Après avoir planifié les modalités de notre enquête, nous nous sommes rendus sur place auprès du fameux gang nommé Etel'Krann pour essayer d'apprendre ce qui était arrivé à ce Felm Orak. Par un tour de jedirie, Aleck a réussi à apprendre qu'il était tombé entre les mains d'impériaux. Ces malfrats visaient sans le savoir une de leurs usines et se sont fait capturer. Des rumeurs laissent entendre que le camp ennemi implante ses prisonniers pour les utiliser. Nàel a proposé de se faire passer pour une sith et nous a ouvert sans difficultés les portes de leur laboratoire. Les agents impériaux n'en menaient pas larges devant elle et lui ont donné toutes les informations qu'elle a demandé. Le prisonnier que nous devions libéré a même été remis sans qu'on pose à notre équipage la moindre question. Nous avons pu le remettre à la république ainsi que les recherches sur les implants utilisés et même un cobaye implanté. Le tout nous a valu une belle récompense malgré un petit malus parce que nous n'avons pas pu préserver la couverture de Felm Orak auprès de son gang.


Jour 8
Un rendez-vous avec un contact de la république me rappelait sur Coruscant. Je pensais qu'ils voulaient m'entendre sur ce qui était arrivé à l'ancien équipage ou encore me confier une mission particulière. J'étais bien loin du compte. Zanda m'accompagnait et à peine arrivés, on me signifiait que j'étais en état d'arrestation pour attaque d'un vaisseau sous protection républicaine, meurtres de soldats et rupture du contrat de corsaire. J'ai bien vite compris qu'on me reprochait des faits commis par l'ancien capitaine, et en mon absence en plus. J'ai insisté pour que le lorrdien me laisse en lui glissant d'aller mettre le vaisseau en sécurité. Il a pu transmettre ma consigne et ils se sont tous démenés pour prouver mon innocence pendant que je me faisais malmener physiquement par un agent abruti qui ne voulait rien entendre. Il semblait plus s'intéresser au Saoirse qu'à mon innocence. Nàel s'est présentée en tant que jedi, elle a insisté pour qu'on me libère et qu'on m'envoie une convocation officielle. Ils ont donc fini par me relâcher en m'ordonnant de rester sur Coruscant.

Jour 9
Le lendemain, je recevais ma convocation pour dans la soirée. Je m'affairais donc à amasser plus de preuves de mon innocence. L'équipage élaborait des théories sur toute cette affaire et surtout comment contrer nos ennemis que nous supposions à l'origine. Il semblait évident qu'un sénateur était à leur bonne. Les deux jedis s'étaient mis d'accord pour m'accompagner et plaider ma cause. Seulement l'entretien a été repoussé à la dernière minute. Nous en avons donc profité pour procéder à une fouille du vaisseau afin de retrouver le coffret tant désiré par le gang de pirates qui nous court après. On pensait avoir trouvé notre sésame : un datapad. Après que nos informaticiens se soient penchés dessus, on s'est rendu compte que c'était le journal de Ninor Razel, l'ancien capitaine. Il contenait pas mal d'informations sur ses exactions (attaques de vaisseau sous la bannière républicaine, détournement d'une partie des cargaisons saisies dans les missions officielles ainsi que des rétributions destinées aux membres d'équipage...). Il y faisait aussi mention d'un coffret nommé Occulto ainsi qu'une suite de chiffres. On a débattu un moment pour savoir si ce datapad devait être remis à la commission le lendemain.

Jour 10
Finalement j'ai pris l'initiative de demander à Woburo de modifier les chiffres afin qu'ils correspondent à des coordonnées. J'espère que cela nous fera gagner un peu de temps si nos ennemis pensent que le coffret est ailleurs que sur le vaisseau. On ne l'a toujours pas trouvé. Il reste encore des recoins du vaisseau à fouiller. Le passage devant la commission s'est moyennement bien passé. Le type qui m'avait molesté travaille pour le sénateur Gorsky, il s'est manifesté pour demander à nouveau de repousser la séance à cause de l'absence de son employeur. Nael a signalé que l'homme m'avait frappé et interrogé illégalement. Le président a pris cela en compte, les marques sur mon visage parlant d'elles-même, qui plus est appuyées par le témoignage d'une jedi. Il a consulté les nouvelles preuves que je leur remettais avec ses collègues pendant que nous discutions Aleck, Nael et moi dans le couloir. On se demandait s'il fallait confondre ou non le sénateur qui complotait dans notre dos. Au retour de la séance, le président a reconnu mon innocence. La jedi verte a insisté pour que l'homme de main de Gorsky soit interrogé devant la commission. Elle a donc pu lui faire avouer qu'il m'avait frappé pour avoir des informations. Malheureusement son témoignage n'était pas suffisamment incriminant contre son employeur, du moins ce fut l'avis de la commission. Mon second a demandé un nouveau port sûr en guise de réparations. Le président et ses collègues doivent encore statuer sur ma requête pour le choisir moi-même et qu'on s'assure que l'information demeure secrète. Je n'étais pas mécontente de retrouver ma liberté et mon honneur même si le sénateur corrompu ne sera sûrement pas inquiété.

Jour 11
La République n'a pas tardé à nous confier une nouvelle mission. On nous envoie sur Hoth pour prendre contact avec une équipe de scientifiques d'une base isolée qui ne donne plus de nouvelles. Ils font des recherches sur un sérum améliorant encore la résistance au froid. Arrivé sur place, l'équipage a trouvé une base entière vide. L'alimentation du générateur était même coupée. Woburo l'a remise en route et ils ont commencé l'exploration. Des impacts de blaster et la disparition d'éprouvettes tendaient à prouver qu'il y avait eu une attaque. Seulement des parties du bunker étaient encore scellées et impossible à déverrouiller. Pendant que Zanda essayait d'accéder aux données des consoles endommagées par les tirs, les autres fouillaient le laboratoire à la recherche d'indices. Les présents, à commencer par Eli, ont commencé à ressentir un certain malaise. Ils ont d'abord pensé à la propagation d'un gaz et ont donc coupé la ventilation. En continuant ses recherches, le lorrdien a découvert qu'il s'agissait en fait d'un virus volatile qui venaient sûrement de tous les infecter. Les jedis œuvrèrent de concert pour ouvrir une brèche dans la porte du bunker afin de leur offrir une arrivée d'air. Une alerte retentit alors et 6 droïdes s'en prirent à eux, les considérant comme des intrus. Dwight se débarrassa de la moitié à l'aide d'une grenade ionique. Les 3 autres furent mis hors de combats par les efforts conjoints. L'équipage sentait de plus en plus les effets néfastes du virus, le chiss étant le moins atteint. Aleck se remit à chercher et mit la main sur deux fioles d'antidotes. Il les confia à Nael puisque elle était la seule présente avec des connaissances médicale. Elle s'administra une dose, ainsi qu'à Dwight pendant que Zanda continuait à fouiller les données. Il trouva la formule de l'antidote et des holovidéos montrant ce qui était arrivé aux scientifiques. L'un d'entre eux s'était retourné contre les autres. Il avait propagé le virus, fini le travail en tirant sur les autres et volé les souches ainsi que les fioles d'antidotes. Les membres réussirent à rejoindre le vaisseau après avoir fait exploser la porte du bunker. La jedi se chargea de synthétiser assez d'antidotes pour les infectés pendant que je veillais sur eux. Dwight fit exploser le bunker afin que personne ne mette la main sur les recherches ni sur le virus et qu'il ne puisse se propager.

Jour 12
Après une nuit sans sommeil à m'occuper des malades, nous avons pu leur administrer l'antidote au petit matin sans pouvoir être certains du résultat. Nael a fait du bon travail, le sérum a fait son office. L'équipage se remettait sur pied doucement, sauf Eli, la plus atteinte. Après des heures supplémentaires à espérer qu'elle se rétablisse, nous avons réalisé que l'antidote n'était sans doute pas adapté à son métabolisme. J'ai demandé des comptes à mon contact républicain qui a juré qu'ils n'étaient pas derrière ses recherches ni au courant pour ce virus. Il a consenti à régler les frais médicaux et nous verser une jolie prime pour notre intervention après avoir déploré la perte du matériel de recherches. Il nous a aussi missionné pour remettre la main sur le scientifique et les souches du virus. Après contact auprès des autorités locales, nous avons appris qu'il avait mis les voiles. Nous avions plus de 24h de retard sur lui. Le Saoirse s'est lancé à sa poursuite, nous conduisant du côté de Nar Shaddaa. Nous devons trouver ce Orst Wyh avant qu'il n'infecte plus de monde ou puisse vendre son virus. Et il nous faut aussi demander l'aide d'un biochimiste suffisamment compétent pour adapter un antidote pour Eli'.
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 25/11/2015
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://saoirse.jeuxvideoforum.com
Journal de bord du SaoirseVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» journal de bord d'un jeune cpt
» Journal de bord du Malpartie2
» [Résolu] Question par rapport à un journal de bord.
» journal de bord du capitaine en anglais ça donne ????
» [En pause] Journal de Bord : Centre équestre abandonné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saoirse, guilde rp SWTOR :: Salle des commandes :: Ordinateur de Bord :: Journal de Bord-
Sauter vers: